– Suivre les cycles naturels –

Respecter son fonctionnement naturel pour diminuer sa fatigue

  De l’importance des cycles naturels

 

La nature fonctionne par cycles. Les animaux fonctionnent par cyles. Les plantes fonctionnent par cycles. Pourquoi avons nous oublié que nous fonctionnons par cycles, nous aussi ?

Tout faire de la même manière avec une énergie constante, tous les jours, toute l’année, est épuisant. Car comme beaucoup de choses dans la nature, nous sommes faits d’une énergie qui fluctue, qui nous rend plus efficients pour des tâches différentes à des moments différents. Et c’est d’autant plus vrai pour les personnes ayant leurs règles.

Suivre les cycles naturels, c’est optimiser son fonctionnement. C’est ne plus gaspiller son temps et son énergie. C’est mener ses projets avec plus d’efficacité. C’est permettre à son corps d’être à son plein potentiel. C’est donc booster notre confiance en nous.

Les cycles sont ceux des saisons, des lunes, des journées, des menstruations… Tous les humains les traversent. Peu en savent tirer profit.

Qu’ils soient annuels, journaliers, lunaires, naturels… tous les cycles peuvent grosso modo se résumer en 4 phases, qui peuvent chacune être symbolisées par une saison. L’hiver représente le repos, le printemps la renaissance, l’été l’apogée, et l’automne le retour vers soi.

Je vous propose de détailler chaque phase, afin que l’on voit comment en tirer parti dans nos vies et arrêter de se pousser dans les moments où définitivement, ce n’est pas le moment !

L’HIVER

 

Commençons la présentation des cycles par l’Hiver. Parce qu’il est la base du renouveau. Parce que la force du printemps dépend du respect de l’hiver.

L’hiver symbolise la phase basse en énergie. C’est la période où la sève des arbres est descendue, où la végétation est à l’arrêt, où certains animaux hibernent. Les champs ne produisent plus, la terre est au repos, les humains ont envie de rester au chaud, en famille.

Les cycles sont multiples (saisonniers, lunaires, journaliers, menstruels…) mais le symbole reste le même.

Le symbole de l’Hiver est celui du repos, du temps passé à prendre soin de soi, du cocooning, de la régénération. Plus l’on respecte cette période, plus le Printemps sera vécu avec dynamisme.
Mais l’Hiver est aussi et surtout une période de bilan.

Le bilan permet de lever le nez du guidon. De faire le point sur sa vie, sur ses relations, sur ses projets. On regarde les périodes qui ont précédé (printemps, été, automne), et on en tire des conclusions pour les prochaines : qu’est-ce que j’aimerais faire davantage ? Moins ? Différemment ? Qu’est-ce que j’aimerais commencer à faire, et de quoi j’aimerais me délester ? Quels nouveaux objectifs puis-je me fixer pour le cycle à venir ?

Que ce soit quand Novembre touche à sa fin, quand la lune est presque noire, quand les menstruations débutent ou quand la journée se termine, Winter is here. ❄

Aussi bien dans notre vie personnelle ou professionnelle, ces phases de repos et de bilan sont CRUCIALES pour optimiser les périodes plus actives et productives. Les projets seront bien mieux lancés après un hiver profitable, et notre vie bien plus harmonieuse si nous prennons régulièrement le temps de faire le point et de se débarrasser du superflu. Accordez-vous ces moments d’Hiver pour vous reposer et ralentir sans culpabiliser !

LE PRINTEMPS

 

Le printemps ! Phase des cycles où tout redémarre. La nature vit une explosion d’énergie, de couleurs, de vie. Les animaux sortent de leur torpeur, recommencent à vivre, à se séduire, à profiter. La terre redevient progressivement fertile, les graines des futures récoltes sont semées avec attention. Le Printemps est la saison du renouveau.

Lorsque mars bat son plein, que la lune est croissante, que les œstrogènes préparent le corps à l’ovulation, ou que le jour se lève… Spring is here !

C’est le moment idéal pour lancer des projets, avancer sur nos objectifs (mis à jour lors de l’Hiver !), mobiliser son corps qui est au top de sa forme, sortir de sa zone de confort, penser positivement, redonner de l’impulsion à nos relations, affirmer ses idées et ses envies… .
Au printemps tout est possible, il faut profiter de cette énergie, d’autant plus puissante que le repos de l’hiver a été profitable. Tout ce qui aura été semé au printemps sera récolté plus tard

« La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter » comme le dit si bien Mère Teresa. Jolie façon de résumer l’énergie du Printemps dans tous les cycles naturels !

L’ÉTÉ

L’énergie du Printemps, légère, croissante et joyeuse aboutit à la saison la plus généreuse de toute : l’Été, période de l’apogée.

La nature est abondante, les récoltes battent leur plein, animaux comme humains sont dehors, ensemble. L’Été est la saison de la communication, de la bienveillance, de l’ouverture vers le monde. C’est le temps de récolter le résultat de ce qu’on a mis en place lors du printemps, de profiter de cette sensation d’être en phase avec nous-même. C’est le moment aussi où notre force de travail est à son maximum.

Lorsque juin frappe à notre porte, que l’ovulation se fait, que la lune est pleine ou que midi sonne à l’horloge : Summer is here !

C’est le moment pour passer plus de temps avec ses proches, de s’exprimer davantage dans la sphère professionnelle, présenter ses projets, exprimer sa gratitude, se faire plaisir, être bienveillant, pardonner, élargir son réseau, collaborer… bref vous l’aurez compris, cette phase du cycle est celle du CONTACT et de l’ABONDANCE!

Soyez pleinement vous même, généreux, confiant, charmant… l’Été est là pour ça !

L’AUTOMNE

Avec l’Automne, la boucle est bouclée !
C’est souvent une phase du cycle qui n’est pas beaucoup appréciée.

L’ambiance chaleureuse et powerfull de l’Été retombe, le TGV qu’on était (projets bien menés, énergie à son apogée, liens sociaux appréciés…) perd de la vitesse.

Chute des feuilles, chute des hormones, lune descendante, fin de journée… la mélancolie est souvent de la partie, Automn is here.

Ces Automnes peuvent être plus ou moins mal vécus selon les gens. Syndrome pré-menstruel agité, envie de tout plaquer, mise en doute de tout ce qu’on a fait, de notre propre valeur, hypersensibilité, fatigue… Le ciel peut être gris aussi bien dehors que dedans !

Mais bonne nouvelle, l’Automne a d’autres vertus : celle de booster notre créativité et nos envies de trier.

C’est le bon moment pour se retrouver un peu seul.e, de ranger, se débarrasser du superflu, trier nos dossiers, utiliser son intuition et sa créativité pour des activités plus tranquilles… Vos idées peuvent fuser, alors prenez de quoi les noter… qui sait, elles seront peut être concrétisées au Printemps suivant !

Contre-carrez la morosité en vous entourant de beau, de doux, de positif. N’écoutez pas vos pensées négatives, ne prenez pas de décisions stratégiques à ce moment là et respirez un bon coup !

L’Automne a tout intérêt a être vu et vécu différemment, car c’est une phase essentielle dans le cycle et dans tout processus de changement. Ne nous laissons pas submerger et utilisons le tranquillement, à sa juste valeur

BILAN

Maintenant que vous savez qu’il existe des cycles à tous les niveaux (du jour à l’année !), vous vous demandez sûrement sur lequel vous devriez porter votre attention, ou comment tous les respecter.
La réponse est simple : écoutez vous !
Personnellement je ne ressens pas les cycles journaliers, je suis souvent plus productive le soir que le matin. Idem pour les cycles annuels.
Ayant mes règles, je suis sensible à mes cycles menstruels, qui sont à peu près calés sur ceux de la lune. C’est donc ceux là que je respecte.

Peut être que les personnes n’ayant pas leurs règles vont être plus sensibles au cycle annuel. Bref, observez vous.

Ressentir ses cycles prend un peu de temps, surtout si on n’a pas l’habitude de ressentir et d’écouter nos variations d’énergie.
Mais plus vous porterez attention à votre niveau d’énergie (tenir un carnet peut être une bonne idée), plus vous en deviendrez conscient.

Aujourd’hui j’ai encore du mal à différencier mon printemps et mon été internes. Mais je commence à bien sentir lorsque je suis en automne interne, à en comprendre les symptômes et à en tirer parti… Idem pour l’hiver, que j’apprivoise petit à petit.

Ne pas écouter ses rythmes naturels, c’est s’exposer au risque d’être tout le temps creuvé et démotivé… Et franchement… on a bien plus que ça à apporter au monde !

D’autre part, remarquez-vous à présent comme le timing des entreprises et de l’école n’est pas adapté ?
En automne, c’est la rentrée, la période des embauches, le début des projets.
En hiver, la charge de travail est à son maximum pour rendre les bilans en janvier.
Ce qui fait qu’arrivé en été, tout le monde prend des vacances, creuvé !
Et ne parlons pas des personnes ayant leurs règles et qui sont censées être au top de leur énergie tous les mois !
Quelle violence pour notre fonctionnement naturel non respecté.

Notes

– Si vous voulez aller plus loin dans la compréhension des cycles notamment menstruels, avec des idées d’exercices d’introspection à faire pour chaque saison, je vous conseille le livre « J’optimise mon cycle féminin » de Judith Castro. C’est grâce à ce livre que j’ai découvert toutes les subtilités des saisons internes, et je m’y réfère encore régulièrement quand je ne sais plus trop quoi faire de constructifs avec mes fluctuations d’énergies 🙂

– Il est intéressant de regarder les dates des saisons fixées par les chinois. À mes yeux, elles me semblent plus logiques que celles que vous avons fixées en France.
Observons : le printemps débute à notre calendrier le 21 mars, jour de l’équinoxe. L’équinoxe signifie qu’on est à un point culminant du parcours de la terre vis-à-vis du soleil. En théorie il devrait donc correspondre au « pic » d’une saison !
Pour les Chinois, le printemps débute début février et se termine mi-avril, ce qui colle avec cette logique, et une certaine observation de la nature. En effet, dès février on peut commencer à sentir le printemps arriver. Le 21 mars, il est souvent déjà pas mal présent à certains endroits !

Je vous attends dans les commentaires ci-dessous pour que vous me racontiez comment vous vivez votre rapport aux saisons « internes » 🙂
Y a-t-il des saisons que vous sentez plus que d’autres ? Quels types de saisons vous parlent le plus (journalier, mensuel, annuel…) ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La bibliothérapie comme outil d’introspection

La bibliothérapie comme outil d’introspection

A la découverte de la bibliothérapie Un live en compagnie de Pauline Meissel pour découvrir et déstigmatiser l'écriture et la lecture comme outils d'introspection. Qu'est-ce que la bibliothérapie ? Quel usage ? Pour qui ?Comment s'initier en douceur à l'écriture et à...

Se reconnecter à la réalité

Se reconnecter à la réalité

- Se reconnecter à la réalité - Notre mental rend la Réalité irréelle  Reconnexion à la Réalité Vous savez ce qui est le plus étrange lorsqu'on est quelqu'un qui fontionne trop dans son mental ? C'est la saveur presque irréelle que prend la Réalité. Par Réalité...

L’âme de ce lieu

L’âme de ce lieu

- L'âme de ce lieu - Un boudoir hors du temps pour lire, comprendre, découvrir, s'évader, et prendre soin de soi.  Ici, je fais un pari. Le pari de ne pas suivre les tendances marketing et sociales qui montrent que "les gens n'aiment plus lire".  Que ce qui...