Prévente – « Cet espoir qui nous appelle ailleurs »

2ème phase de prévente – Prix « Découverte »

100,00 

Inclus dans le coffret : Une séance de 45 min d’accompagnement individuel pour faire le bilan de votre situation et de vos problématiques du moment, et dégager des premières pistes d’actions pour vous remettre en mouvement dans la bonne direction.

—–

« Cet espoir qui nous appelle ailleurs » : un coffret numérique pour vous accompagner dans votre transition vers une vie plus authentique.

Bien plus qu’un simple e-book, ce coffret numérique comprendra des fichiers audio et vidéo, des fiches exercices et d’autres surprises ayant pour objectif de remettre de la beauté et de la sérénité dans cette phase compliquée qu’est la transition précédant un changement de vie.

 

Date de sortie estimée : Fin 2020

Dans ce coffret, j’ai fait le choix de me concentrer sur une seule phase du changement de vie : la première, qui est de loin la plus difficile émotionnellement.

Lorsque nous prenons conscience que nous ne sommes plus bien dans notre vie, et qu’il devient nécessaire pour nous de bifurquer, nous entrons dans une phase de transition. La transition est ce moment où nous ne sommes plus tout à fait dans notre vie d’avant, mais loin encore d’être dans notre vie d’après. Nous flottons dans un entre-deux où le passé n’est plus vivable et le futur encore inexistant. Si la transition n’est pas le changement, elle en est pourtant le précurseur nécessaire.

Peu après la fin de mes études, j’ai vécu dans cette phase de transition durant 1 an et demi. J’ai eu le temps d’expérimenter tous les états émotionnels possibles et imaginables, en passant par 1 an de dépression, et d’envisager toutes sortes de portes de sortie possibles.

Mais ce qu’il m’a le plus manqué à cette période là, c’est quelque chose qui me permette de comprendre ce que je traversais, et pourquoi.

Oh certes, des témoignages de changement de vie, de réorientation et de psychologie positive, il y en a à la pelle. Dans tous les récits, les personnes avaient eu une prise de conscience, quelques doutes, certaines difficultés, puis une révélation et vivait aujourd’hui une vie épanouie qu’elles nous partagent avec moult détails.

Mais ce qui m’intéressais de savoir, c’était ce que ces personnes avaient traversé quand elles étaient au plus bas. Comment avaient-elles vécu la peur, la tristesse, l’incertitude, le fait de ne plus se reconnaître et de ne plus trouver de sens à leur vie ? 

On partage les réussites inspirantes, mais j’aimerai que nous partagions tout autant les difficultés rassurantes. Savoir que nous ne sommes pas seuls, comprendre ce que nous traversons, et se décentrer de soi pour mieux appréhender qui nous sommes.

C’est ce que je propose dans ce livre. Parler des choses qui sont difficiles à vivre et ne pas diminuer la réalité de ce passage de vie, mais la rendre plus claire, plus fluide, plus humaine, plus poétique. J’aimerais dédier tout un livre à cette phase si particulière de la vie, et qu’il puisse servir à celle que j’étais il y a quelques années.

Pour cela, ma seule écriture ne sera pas suffisante. Je ne souhaite pas pondre un énième livre dans lequel quelqu’un vous donnerait ses propres conseils pour repartir du bon pied. Conseils que vous comprendriez en théorie, mais qui, au fond, ne vous parleraient pas vraiment. Donner des conseils à quelqu’un n’a jamais été ma solution favorite, elle me semble de loin la moins efficace. 

Mais comment écrire un livre de développement personnel sans donner de conseils de développement personnel ?

En vous permettant de trouver vos propres solutions. En réactivant les zones créatives de votre cerveau pour qu’il retrouve la vitalité nécessaire pour remettre la machine en mouvement. 

Je vais pour cela laisser une large part à l’art et à la littérature, fabuleux outils pour oeuvrer aussi bien au niveau de votre conscient que de votre inconscient.

Ce coffret sera alors bien plus qu’un e-book. Il sera une immersion à part entière dans une expérience allant bien plus loin que la lecture d’un pdf sur son smartphone entre 2 station de métro. 

Je vous dévoilerai le contenu exact dans quelques semaines. D’ici là, voici les 4 “chapitres” qui serviront de squelette :

1/ Le jour où la faille devient visible

Présentation du chapitre :

Parfois la rupture est fracassante. Il y a un avant et un après. Un jour, nous savons que nous devons bifurquer de chemin, changer quelque chose dans notre vie. La prise de conscience est brutale, un peu comme dans les films. Parfois aussi, la faille s’installe en nous de manière plus insidieuse. Comme un crabe dans la marmite, on ne se sent pas s’éteindre à petit feu. Mais à un moment, un seuil invisible est franchi, et nous comprenons qu’il n’y a plus de retour en arrière possible. Il nous faut changer.

Avant que la faille soit visible par nous-même, elle s’est creusée en souterrain. Beaucoup de choses ont été accumulées. Des choses que nous avons ignorées, déniées. Inconsciemment nous avons multiplié les ruses pour ne pas voir le fait qu’il nous était impossible de vivre dans ce monde auquel on ne croit pas.

Alors, un jour, le corps se ligue à notre esprit, et exprime ce que la conscience à du mal à formuler : nous allons mal.

Dépression, burn-out, épuisement, pensées embrumées, sentiment de perte d’identité, sensation d’impuissance… Nous portons quelque chose d’aussi vide que lourd, au niveau du coeur. Comment est-il possible d’être à la fois vide et lourd ? Nous ne connaissons rien qui ressemble à ça, et c’est bien le problème : nous ne comprenons pas le mal-être que nous portons en nous, et dont le poids semble être la cause de notre inertie.

2/ Ce qu’est vraiment un changement de vie

Présentation du chapitre :

Les thématiques du changement de vie et du développement personnel sont de plus en plus traitées. Que ce soit dans les romans, dans les livres de psychologie grand public, ou encore les films, il se crée une sorte de fantasme ou de mythe autours de ces sujets là.

Il semblerait suffire d’une prise de conscience brusque, d’ouvrir les yeux et de décider que nous méritons une vie pleine de sens et authentique, de renouer avec nos passions d’enfance et de devenir enfin la meilleure version de nous-même. Voilà l’essence des témoignages vus et revus dans le courant du développement personnel “feel good”.

Je ne remet pas en question cette vision du changement de vie. En soit, elle est plutôt juste. A cela près qu’elle correspond à une perception qu’on a APRÈS COUP. Oui, une fois qu’on a sorti la tête de l’eau, qu’on a surmonté les épreuves et qu’on roule aujourd’hui sur un chemin qui nous correspond, nous gardons un souvenir teinté d’optimisme sur toute cette traversée. Au fond, c’était beau, et nous en voyons aujourd’hui toute la logique.

Mais dans la vraie vie, lorsque nous entrons dans cette phase de vie, l’optimisme est la dernière ressource à laquelle nous avons accès, même si on le voulait. La vie semble tout simplement se disloquer, tout s’écroule par le bas. Nous n’avons plus envie de rien, même si fondamentalement, on aurait envie d’avoir envie. On se souvient de ce que ça fait, d’avoir envie. C’était bien. Mais aujourd’hui le temps semble figé, et notre joie de vivre loin derrière.

Voilà ce qu’est donc réellement le début d’un changement de vie : une phase un peu merdique de transition, dans laquelle nous sommes englués sans comprendre ce qu’il nous arrive. Les pieds figés dans du béton, tout autour nous crie d’avancer, de se lancer dans la vie, de faire de grandes choses de notre grand potentiel. Mais nous ne savons absolument pas dans quelle direction aller.

Sortir des rails, c’est sortir du cadre connu. Aspirer à une vie différente, c’est se retrouver devant une jungle : aucun chemin n’a été tracé pour nous. Nous sommes face à l’inconnu, sans repères auxquels nous raccrocher, et il est difficile de trouver des réponses lorsqu’on ne sait quelles questions se poser.

3/ De l’intérêt de cette phase de transition

Présentation du chapitre:

Aller mal, c’est plutôt mal vu. Tout comme la mort, ces phases de ruptures avec soi-même et avec le monde sont taboues. Il faudrait leur trouver un antidote rapidement, y voir le positif, transcender ses émotions négatives, et surtout, trouver une solution de toute urgence…

Mais en réalité, occulter ou raccourcir artificiellement cette phase de vie revient à se priver des nombreux trésors qu’elle recèle.

Accepter que c’est la merde, et que ça va durer aussi longtemps que nécessaire, c’est se permettre de prendre la bonne bifurcation. D’entreprendre le bon changement.

Il y a beaucoup de poésie dans la perte de soi, beaucoup de noblesse dans l’incertitude. Le tout est d’apprendre à leur laisser la place suffisante pour exister. Se permettre de ressentir pleinement la complexité de son chemin de vie, la beauté de la rupture, la force de ses faiblesses humaines.

Il y a énormément d’informations à tirer de cette traversée du désert, à condition de s’autoriser à la faire.

4/ Mettre en place les bonnes conditions pour traverser cette phase de transition

Présentation du chapitre:

Obtenir des conseils pour réussir son changement de vie, c’est devenu assez simple. Le marché regorge littéralement de ressources pour trouver les outils et les méthodes qui nous permettront de découvrir notre mission de vie et de devenir la meilleure version de soi-même. Se perdre dans la course à la solution, se noyer sous une pile de lectures toutes plus inutiles les unes que les autres, et se disperser dans la recherche de l’outil parfait est très tentant. Mais cela ne nous aide en rien, alimentant au contraire un sentiment d’urgence et de panique.

Avant de penser à l’avenir, il est nécessaire de ré-ancrer ses racines dans un sol stable. Rebâtir un présent sécurisé avant de construire un lendemain nouveau.

Prendre conscience que l’on est mal dans sa vie est un premier pas. Comprendre la complexité de cette rupture qui s’est produite en nous en est un deuxième. Suivre le flow de ses sensations et de ses questionnements sans rien précipiter en est un troisième. Et c’est en accueillant avec beaucoup de patience et d’espoir cette période de transition que tous ces petits pas nous mèneront à la réponse la plus adaptée pour nous. Pour doucement aller vers une vie plus authentique.

La première étape est donc de sortir du récit enfermant dans lequel nous nous sommes fait prendre. Un récit que l’on se raconte depuis des années, et alimentés par notre entourage. Ramener de la vie en soi, retrouver une graine de créativité, entretenir la notion d’espoir et nourrir la notion d’ailleurs. S’apprivoiser, se reconnecter à l’essentiel, et retrouver une position de sujet ayant compris l’importance du libre arbitre.

« Cet espoir qui nous appelle ailleurs » est un projet d’écriture en train d’éclore. Pétale après pétale, il se révèle jusqu’à son essence centrale. 

Je suis chargée de nourrir ce projet et de l’amener à maturité. De lui laisser tout l’espace dont il a besoin pour se déplier en entier. Rien ne sert de forcer, la fleur prendra le temps qu’il lui faut pour s’épanouir. 

Par conséquent, je ne sais pas encore quelle forme finale ce projet aura. Je ne saurais prédire son ampleur définitive. Peut être juste un recueil, concentré de magie le plus épuré possible ? Ou alors un ouvrage numérique, véritable monde à part entière dans lequel on s’immergera encore et encore, bercé par la poésie de chaque page ? Pourquoi pas non plus tout un programme thérapeutique, fil rouge bienveillant et éclairant dans un cheminement personnel d’introspection ?

Laissons-nous surprendre.

« Cet espoir qui nous appelle ailleurs » est un titre qui s’est imposé de lui même. Dans ces concepts un peu vagues se cache pourtant toute l’exacte définition du projet.

Ce n’est pas grand chose un espoir. Souvent à peine plus qu’une étincelle sous les décombres. Caché au fond de l’âme, un espoir n’a pas de forme, n’a pas de mots. Mais il existe. Ancré, enraciné jusqu’au centre de notre coeur, il existe. Et c’est peut être la seule chose qu’il nous reste de certain à un moment donné de la vie.

L’espoir est un embryon d’optimisme, une graine d’ambition. Et il nous appelle.

Ailleurs. 

À la fois partout et nulle part, il n’y a jamais de carte pour aller « ailleurs ». Mais si « ici » existe, dans toute sa réalité, nous savons qu’un ailleurs est possible. Ce n’est peut être que la rumeur d’une terre promise, fantasme inconsistant, mais nous savons qu’il est notre destination. Concept sans visage, nous percevons pourtant qu’il ne ressemble à rien que nous connaissons.

« Cet espoir qui nous appelle ailleurs » a donc vocation à parler d’aventure. De l’aventure de la vie. C’est une œuvre aussi sensible et poétique que pragmatique et formatrice. Elle parle de la complexité des chemins de vie, de la beauté des ruptures, de la force des faiblesses humaines. Elle touche autant le conscient que l’inconscient, bouscule les croyances tout en accompagnant en douceur dans la construction d’un nouveau récit de soi.

L’objectif est de remettre du mouvement là où le coeur était bloqué, remettre de la créativité là où l’esprit était embourbé.

On y parle de soi, mais dans l’objectif de se décentrer. On explore d’autre récits, pour se permettre petit à petit d’accéder à d’autre part de nous.

Cette oeuvre est une huile essentielle de développement personnel, destinée à ceux qui aspirent au changement. Véritable concentré de principe actif, chacune de ses gouttes est un bijou thérapeutique qui aide à faire éclore cette graine d’optimisme pour une vie authentique.

Ce n’est pas un livre qui se lit et qui s’oublie. C’est un monde sensible à part entière où l’on s’immerge, encore et encore. Cette oeuvre redonne espoir, accorde le droit à la liberté d’être soi-même et de mener une vie qui nous correspond. A la fois sensible et pratique, elle remet de la poésie dans notre quête de soi et redonne ses lettres de noblesse à l’incertitude.

Le produit fini sera sous forme numérique. Médias de lecture possibles : PDF, fichiers audio, vidéo.

Une fois l’achat effectué, vous recevrez un mail automatique vous confirmant votre achat. Je vous enverrai ensuite un mail personnalisé 😉

Inclus dans le coffret :
Une séance de 45 min d’accompagnement individuel « De la fluidité dans vos idées » (Valeur initiale de 75€).
Le RDV sera à fixer par échange de mails suite à votre commande.

 

Pourquoi une prévente ?

Le prix des préventes augmentera au fur et à mesure que les contours de l’œuvre se dessineront.

Il y aura sûrement 4 phases jusqu’au prix définitif :

– Prix aventure (Terminée le 10/09/2020)

– Prix découverte

– Prix de lancement

– Prix définitif

Acheter en prévente, c’est non seulement témoigner de votre intéret pour mon travail et m’encourager dans la phase de création, mais c’est aussi vous permettre de bénéficier d’une réduction importante sur le résultat final. Un cadeau à double sens !