Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de ce à quoi je crois. Du moins, de ce à quoi j’ai choisi de croire.

Tout d’abord, je ne suis d’aucune religion, d’aucun mouvement, d’aucune organisation. Sûrement parce que j’aime me créer mes propres systèmes de fonctionnement.

J’ai longtemps été ce qu’on appelle une agnostique. C’est à dire que je considérais tout simplement qu’il est impossible de trancher le débat sur l’existence d’un dieu ou d’une divinité, qu’il n’y a aucune preuve définitive sur le sujet et qu’il n’est donc pas possible de se prononcer. Sujet clot.

Mais lorsque j’ai commencé à m’interroger sur le sens de ma vie, j’ai ressenti le besoin d’explorer les croyances qui gravitent autours de la notion d’âme : la mission de vie notamment. Ce concept repose sur l’idée que notre âme a reçu un jeu de cartes bien précis à la naissance (nos forces et nos faiblesses), et un objectif à accomplir. Cette croyance ouvre la porte à de très beaux outils comme l’astrologie.

Dans la continuité, j’ai aimé explorer la croyance de la réincarnation. L’idée que l’âme effectue un parcours initiatique à travers ses différentes incarnations me plait, car cela me permet de me sentir reliée à plus grand que moi.

Au fond, je suis toujours agnostique. Car je crois toujours que l’humain n’est pas capable de trancher sur des sujets aussi absolus que le divin. Mais j’ai choisi de croire à ce qui me permet le plus d’évoluer sur ma connaissance de moi-même et à ce qui me donne la motivation d’avancer chaque jour un peu plus.

Mes croyances choisies sont devenues des outils d’évolution personnelle.