Je veux être émerveillée.
Et ce n’est pas un souhait, mais une exigence.

Je veux être émerveillée par la couleur de l’eau, le bruit du vent dans les feuilles, l’éclosion de milliers de fleurs, la texture de mes vêtements, l’odeur de ma maison, l’éclat de mes bijoux, la douceur d’un regard, le goût de mes repas, la forme d’un meuble, la chaleur de ma chambre, le calme d’une bibliothèque, l’espace dont je dispose, l’imprévisibilité de la vie, la pureté d’une âme, le toucher du papier, la sensualité d’une danse, le rythme d’une musique, la sensation de mes émotions, la ligne d’un horizon, le chant des oiseaux, la fraîcheur de la rosée, le confort d’un massage, l’intimité d’un dialogue, l’harmonie des teintes, la sérénité de la forêt, la sécurité d’une étreinte, les courbes d’un corps, le mœlleux d’un fauteuil, la fragance d’un parfum, l’intensité de l’amour, le réconfort d’une tisane, le balancement des herbes hautes, la lumière dans mon salon, la patine d’un bois ancien, la beauté d’un moment.

Je veux que ma vie soit faite de plaisir, de douceur, d’harmonie et de contemplation.

Et ce n’est pas un souhait, mais un objectif.