Persévérer : Demeurer ferme et constant.e dans un sentiment, une résolution. Durer longtemps, en dépit de tout.

La persévérance, c’est s’accrocher. C’est continuer, encore et encore, pour atteindre un résultat. Mais je crois que la persévérance n’est pas forcément lié à la manière de faire, mais à la raison de le faire.

Car pour moi, persévérer ce n’est pas toujours s’entêter dans une même action. Ce n’est pas rester sur le plan A, encore et plus fort, jusqu’à ce que ça finisse par marcher. Il y a pour moi dans la persévérance une véritable intelligence intuitive. La persévérance est liée à un objectif. Au fait de croire en cet objectif, et de réclamer sans relâche notre droit à y accéder. Tout en restant adaptable et créatif.ve dans notre manière d’y parvenir.

Je vous prends un exemple. En février 2019, je me suis lancée dans l’aventure entrepreneuriale. Dans cette démarche, ce que je réclame comme dû, c’est d’avoir un travail qui me permette de m’épanouir pleinement, dans lequel j’éprouve de la joie et un sentiment d’accomplissement, et qui me permette de vivre confortablement. Cet objectif, j’y suis attachée bec et ongle. Je n’en dérogerai pas. Et c’est cet attachement à mon objectif qui me permet de durer aussi longtemps, en dépit de tout. En dépit du fait que j’ai testé plein de choses qui n’ont pas fonctionnées, que j’ai été fatiguée, que je me suis sentie très seule dans ma quête, que j’ai eu du mal à me sentir légitime, que j’ai douté de mes capacités… Des obstacles il y en a eu, et il y en aura encore. Mais abandonner n’est pas une option, car avant tout chose, je crois sans discontinuer à mon droit à atteindre mon rêve.

Durant ces 2 ans, j’ai beaucoup changé de méthodes, car si je sais que pour réussir il faut de la constance et de la patience, je sais aussi que toutes les méthodes ne sont pas les bonnes. Je sais que parfois il est inutile de s’entêter dans une voie qui ne fonctionne pas. Et c’est la persévérance qui me fait continuer à tenter de nouvelles choses, à continuer d’investir sur moi, même après des échecs.

Persévérer, c’est donc être intransigeant.e sur la destination, mais adaptable et résilient.e sur le chemin.